C’EST QUOI L’AMOUR?

Bonjour les chéris!

Oui aujourd’hui j’ose vous parler avec tendresse parce que j’aimerai partager avec vous le sujet qui me tient le plus à coeur, le moteur de ma vie: l’Amour!

Oui tu sais cette chose si précieuse qui fait que
tu pourrais avoir le boulot le plus exaltant,
la maison la plus incroyable,
la voiture la plus chère,
le compte en banque le plus garni,
la garde-robe la plus fashion,
le plus grand nombre d’amis sur les réseaux sociaux….
mais si t’as pas l’Amour,
tout cela est comme vide et dénué de sens.

Nous avons tous une expérience de l’Amour et pourtant,
derrière cet unique mot en français, se cache des réalités bien différentes!

Ben oui, parce que c’est pas la même chose d’aimer son mari,
ses enfants, son chat ou les spaghettis!

Alors…. c’est quoi l’Amour?

Je te propose d’aller explorer ce qui se cache derrière ce grand mystère à travers ce nouveau Road Trip Spirituel!

C’est parti!

1. L’amour « primitif »

Quand un bébé vient au monde, il a besoin de manger,
de dormir,
de faire ses besoins
mais surtout…

il a besoin d’Amour.

C’est-à-dire d’un contact sensoriel et affectif avec une autre personne.
Qu’on le prenne dans les bras, qu’on le berce, qu’on lui parle, qu’on le rassure.
C’est ce qu’on appelle « l’expérience de l’attachement ».
Et c’est tout simplement….vital.

D’ailleurs dans la première moitié du 20ème siècle, des expériences insoutenables et interdites aujourd’hui, ont été faites par le psychologue américain Harlow, sur des pauvres bébés singes pour montrer l’importance du lien et de l’amour entre les êtres.

Ces bébés ont été isolés juste après leur naissance et donc séparés de leur mère.

Dans la même période, ailleurs aux Etats-Unis, des chercheurs ont aussi fait des observations dans des orphelinats, où le personnel soignant n’avait pas le temps d’apporter un contact privilégié à chaque bébé.
Dans les deux cas, les chercheurs ont constaté des retards de croissance physique et psychologique, ainsi que des difficultés relationnelles en grandissant.
Pour les bébés singes, cela a même abouti sur certains à la mort.

Nous savons donc aujourd’hui,
à quel point recevoir de l’Amour dès la naissance
est vital pour l’humain.

Nous avons besoin d’Amour pour vivre.

Cela dit, même sans avoir été séparés de ses proches ou abandonnés,
nous avons tous vécu des manques d’Amour durant notre enfance.
Car comme je le rappelle toujours,
aucun être humain n’est capable,
de donner de l’Amour à 100% et tout le temps à un autre être humain, même un bébé.

C’est impossible!

Donc, en grandissant, selon le niveau de manque de cet Amour « primitif » que j’aurai vécu, j’aurai certains comportements relationnels.
Par exemple, si mon besoin d’amour attachement est viscéral,
je risque de m’agripper aux autres comme les bébés
pour leur prendre autant d’amour que possible. Littéralement, je les bouffe.

C’est une sorte d’amour consumériste,
où l’autre finalement devient un objet qui doit combler mon manque,
comme un doudou!

Et on fait tous ça à des degrés différents, avec nos familles, nos amis, nos partenaires amoureux. C’est la posture enfantine du manque: j’ai des besoins et les autres sont là pour les honorer. Je développe donc des attentes, et parfois des attentes démesurées!

C’est normal, mais cela peut devenir handicapant relationnellement au bout d’un moment et j’y reviendrai.

2. L’amour érotique

Une autre facette de l’Amour c’est bien sûr son versant spécifiquement amoureux.

Nous faisons tous l’expérience en grandissant de découvrir une pulsion de vie qui nous pousse vers l’autre.

C’est la naissance du désir, de l’attirance physique, émotionnelle et amoureuse.

En réalité, c’est une expérience chimique qui nous met dans tous nos états!
On utilise d’ailleurs l’expression « tomber amoureux »,
parce qu’on ne contrôle plus grand chose!

C’est comme si l’Amour prenait le contrôle de notre vie
et que plus rien n’avait d’importance.

Cet amour de type eros en grec, qui a donné le mot érotique,
c’est ce qui nous permet de rencontrer une personne plus intimement et
d’explorer l’altérité dans le corps et l’émotionnel.

Cette facette de l’amour nous permet d’explorer à quel point nous sommes vivants.
A quel point, l’Amour désire se vivre dans la chair, dans la matière et de faire l’expérience de la vie.

Et alors va expérimenter la grande danse des amoureux.
On se cherche, on se bouscule,
on s’embrasse, on se sépare,
on se blesse et on se console.

C’est profondément vivant et organique!

Cette période chimique amoureuse peut durer entre 6 mois et 3 ans.
Mais à la fin, plus de chimie car le corps ne pourrait pas le supporter plus longtemps.

Alors certains pensent que l’Amour a disparu!

En réalité, je crois que c’est l’invitation à explorer une autre de l’Amour!

3. Je l’appellerai l’Amour empathique

Au fil du temps et des relations, nous prenons peu à peu que nous sommes souvent prisonniers de nos manques et de nos blessures d’enfance. Et nous souhaitons vivre des relations plus profondes et plus apaisées.

C’est l’expérience de passer du stade de l’enfant qui est toujours dans l’attente, de l’adolescent qui explore tout à fond sans filtre,
à celui de l’adulte conscient qui comprend la dynamique du don.

Mais alors c’est quoi l’Amour ici?

Je préfère poser la question suivante:

quand est-ce que tu te sens pleinement aimé?

Personnellement, c’est quand:

1. Je suis vue telle que je suis

C’est-à-dire, quand l’autre me voit entièrement
avec mes forces et mes faiblesses, mes dons et mes défauts.
Quand il n’émet pas un jugement sur moi.
Quand l’autre ne m’enferme pas dans une catégorie, un préjugé ou une identité fabriquée.
Quand je peux parler librement, sans peur, sans honte.

Je me sens aussi pleinement aimée quand:

2. l’autre m’écoute vraiment dans ce que je vis et dans mes besoins.
Quand il est capable de se mettre à ma place et de me comprendre.
Quand je suis soutenue, encouragée et entourée.

Enfin, je me sens pleinement aimée quand:

3. l’autre me pardonne une faute que j’ai commise.
Quand l’autre est capable de m’offrir une autre chance
et de ne pas me réduire à mes erreurs.
Quand l’autre est capable de voir l’être humain que je suis,
au-delà de mes actes.

Bref, quand je suis respectée et accueillie inconditionnellement dans toutes les dimensions de mon être,
alors je goûte à l’Amour inconditionnel.

Alors je fais l’expérience de la puissance et de l’infini Amour. Et ça me dépasse tellement, que je crois que cet Amour ne vient pas de nous,
mais qu’il est l’origine de notre naissance
et que chacun de nous le port au-dedans de soi en puissance.

C’est aussi ce que j’appelle l’expérience de Dieu.

C’est un Amour qu’on peut recevoir et donner à nos partenaires amoureux, à nos enfants, nos parents, nos amis, nos collègues de travail, bref à toute personne avec lesquelles nous entrons en relation.

Mais bien sûr, souvent nous n’arrivons pas à pratiquer cet Amour! Quand bien même j’y mets toute ma volonté et mon cœur, je vais souvent rater.

La bonne nouvelle c’est que c’est normal et c’est ce qu’on pourrait presqu’appeler un mal nécessaire.

Et oui, car pour connaître le pouvoir et l’existence de l’Amour, je vais fatalement faire l’expérience du vide d’Amour, c’est-à-dire du Mal, de la haine ou de la violence.

4.

Quand j’étais jeune, j’ai rencontré une personne extraordinaire. Toute son histoire était la mise en pratique et la vérification qu’il est possible de découvrir cet Amour et de le pratiquer chaque jour malgré tout. Cette personne a donné toute sa vie comme un témoignage que l’Amour avait le pouvoir de tout traverser, tout supporter, tout pardonner, tout espérer, tout croire et que rien, ni le mal, ni la violence, ni la torture, ni l’abandon, ni l’injustice ni même la mort ne pourrait l’anéantir.

Cet homme s’appelait Iéshouah, Jésus de Nazareth. Certains l’appellent le Christ, le Fils de Dieu. Mais au-delà de qui il est ou de qui il était, ce que je sais et ce qui me touche au plus profond de moi, c’est ce qui l’habitait justement…

Cet Amour infini, universel et inconditionnel. C’est à oeuvrer pour cet Amour que je donne aussi ma vie, et c’est cet Amour qui donne autant de sens et de saveur à ma vie.

Alors, à tous ceux qui se sentent déçus de l’Amour, j’ai envie de dire:

que peut-être l’Amour véritable s’expérimente justement à travers le manque d’Amour? Que tu pourrais le voir comme une invitation à élargir ton horizon?

L’Amour n’est jamais figé une fois pour toute ou cloisonné.
Au contraire, c’est une dynamique,
un Vivant qui ne connaît ni frontière, ni limites, ni dogmes, ni religion.

Au lieu de regarder ce qui te manque, regarde peut-être ce que tu peux faire pour entrer dans l’immense canal de l’Amour et élargir ton cœur à l’Infini!

Laisser un commentaire

Fermer le menu