fbpx

Salut! Shalom! Salam alikum! La paix sur toi!

Et oui parce que c’est bientôt Noël….alors qu’on se le dise tout de suite…j’adore Noël!

Quand les ruelles commencent à s’illuminer, le froid glacial qui annonce la neige à venir, l’odeur des sapins, les bougies, le calendrier de l’avent, la crèche, les chansons de Franck Sinatra, les cadeaux…Bon il faut dire que je suis à moitié danoise et au Danmark, Noël est une véritable institution! Chez moi c’est sacré!

Et pourtant Noël n’est pas toujours un moment de réjouissance et de joie. A vrai dire, plus l’événement commence à se rapprocher, plus j’entends des personnes autour de moi évoquer à quel point Noël est une vraie source de stress et de galère!

Il y a ceux pour qui l’idée de se retrouver en famille n’est pas une partie de plaisir. L’idée de vivre une énième fois des tensions, des disputes, des jugements, de ne pas pouvoir être tel qu’on est pendant les fêtes, de se sentir obligé de faire des cadeaux qu’on va finir par changer, sans parler du fait qu’on va vider notre compte en banque!

Et là je n’ai pas encore parlé de toutes celles et ceux qui vont se retrouver seuls à Noël, loin de leur famille,
de ceux qui ont perdu des proches,
de ceux qui ne trouveront pas de toit chaleureux pour les accueillir,
de ceux qui seront sur les routes de l’exil ou sur un bateau gonflable en train de fuir la mort ou même ceux qui seront au milieu des bombes en pleine guerre.

Noël c’est bien la fête des paradoxes! Mais en réalité c’est comme ça depuis le début et il y a peut-être une raison à cela! Alors découvrons ensemble les dessous de Noël dans ce nouveau Road Trip Spirituel!

Pour commencer, sais-tu que Noël prend racine dans l’antiquité, dans le monde perse, c’est-à-dire l’Iran actuel? On y célébrait le culte de Mithra, une sorte de dieu soleil qui prenait naissance à travers un nouveau né dans une grotte…et oui ça te rappelle peut-être autre bébé assez célèbre non?

Bon, et bien ce culte de Mithra a ensuite été adapté dans l’empire romain par le Dies Natalis Solis Invicti. Le jour de la naissance du Soleil invaincu, qui avait lieu pendant les Saturnales. Une période de réjouissance et de congé où les maisons étaient décorées, où on se faisait des cadeaux et on préparait des festins!

Tiens, tiens…ça te rappelle pas quelque chose ça aussi?

Cette fête fonctionnait tellement bien, que lorsque le Christianisme a commencé à s’imposer dans l’empire romain, la fête a été remplacée par la nativité de Jésus, Noël tel que nous le connaissons encore aujourd’hui.

Alors à ce stade je pense que nous avons tous compris que oui, la fête de Noël est bien un syncrétisme et oui Jésus n’est jamais né un 25 décembre!

Mais on ne va quand même pas s’arrêter à l’aspect historique non? Continuons l’exploration!

Nous avons tous appris à l’école que le 21 décembre c’est le solstice d’hiver n’est-ce pas? C’est le jour le plus court dans l’hémisphère nord et donc la nuit la plus longue. Après le 21 décembre, la lumière revient et les jours se rallongent…

Alors tu vas me dire quel rapport avec Noël? Et bien depuis l’Antiquité c’est ce qu’on a toujours fêté: le retour de la Lumière comme énergie de Vie et de renouveau!

Les juifs par exemple célèbrent aussi en décembre leur fête de Hannouka, la fête des Lumières durant laquelle ils allument 9 bougies.

Mais au fait: qu’est-ce que la Lumière?

Côté scientifique: c’est un phénomène physique, une onde qui se propage en rayonnement. Mais en réalité c’est beaucoup plus complexe que ce qu’on imagine.

Par exemple, nous les humains nous percevons quelques nuances de cette onde, mais certains animaux ou insectes perçoivent des ultraviolets invisibles à nos yeux d’humains.

Donc la lumière est perçue différemment pour chacun mais c’est toujours la même Lumière…et j’ai découvert récemment qu’une bougie allumée dans la nuit est visible jusqu’à 10 kilomètres!

Côté existentiel: la Lumière est vitale pour nous humains et pour la Vie sur terre. C’est un élément essentiel dans notre écosystème et dans notre équilibre humain. Tu as peut-être déjà entendu parler du fait qu’un manque de Lumière peut provoquer des dépressions par exemple.

Enfin Côté spirituel, je crois que la Lumière a avoir avec l’Amour: Si tu fermes les yeux et que tu les ouvres au-dedans de toi, tu pourras peut-être aussi ressentir petit à petit une chaleur au plus profond de ton être, comme une Lumière qui brille et qui a envie de jaillir et de rayonner tout autour.

J’appelle cela la part divine déposée en chacun de nous et qui cherche à grandir, à s’exprimer et à rayonner au-dehors. Mon rabbi Jésus disait d’ailleurs « Vous êtes la Lumière de l’univers »! C’est-à-dire qu’en chaque personne, il existe cette Lumière qui sera plus ou moins intense, selon la conscience de chacun.

En fait, tu le vois très bien dans la vie courante. Quand tu rencontres une personne ouverte, joyeuse, aimante, accueillante, bienveillante, tu vas dire que c’est une personne rayonnante et lumineuse.

Si je reprends les récits de la naissance de Jésus que nous lisons à Noël, que ce soit dans le nouveau testament, dans les évangiles apocryphes et même dans la magnifique Sourate de Marie dans le Coran, chacun raconte à sa manière l’histoire d’une famille (Marie, Joseph et le bébé Jésus) qui doivent faire face à l’inconnu, à la peur, au rejet, à l’injustice, à la violence, à la mort et à l’exil, bref à quelque chose qui s’apparente à l’obscurité. Des malheurs comme nous pouvons tous en vivre dans nos vies d’êtres humains sur la terre.

Et pourtant, au coeur de ces expériences sombres et malheureuses, il y a ce paradoxe: ces récits racontent qu’une lumière ne cesse jamais de briller malgré le chaos environnant.

Une Lumière qui se manifeste par le biais d’un messager, d’un ange ou d’un rêve, porteur d’un message de paix, d’amour, de confiance et d’espérance.

Une phrase de Léonard Cohen dit d’ailleurs: « Il y a une fissure en toute chose. C’est ainsi qu’entre la lumière. »

Et au fond c’est une vérité: la lumière n’existe que parce qu’il y a l’obscurité. Et plus grande est l’obscurité, plus intense est la Lumière.

Alors maintenant écoute bien ça: sais-tu que le mot Dieu en latin c’est dei- et ça signifie briller? Cela signifie que Dieu n’est pas autre chose que cette Lumière, cet Amour, cette Espérance, qui jaillissent autour de nous mais aussi au plus profond de nous.

Alors pour moi Noël, c’est la fête de la naissance de la Lumière divine dans le monde qui est aussi fragile et aussi puissante d’Amour qu’un nouveau né qu’il faut protéger et aider à grandir.

Et si cette année pour Noël, que tu sois croyant ou pas, tu devenais toi le cadeau de Lumière pour le monde? A travers ton regard, ta parole, ton écoute, tes gestes qu’ils deviennent porteurs d’Amour, car alors sache que tu feras quelque chose de sacré: tu éclaireras la terre d’une Lumière que rien ni personne ne pourra jamais anéantir.

Et tu n’as pas idée de la portée de cette Lumière! Alors oui, ce sera un Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

Fermer le menu