fbpx

La vie a-t-elle un sens ?

C’est bien la question par excellence que nous les humains allons nous poser au moins une fois dans notre vie si ce n’est plus !

Alors c’est une question à entrées et interprétations multiples et je te propose de les découvrir ensemble pour élargir nos horizons et…goûter un peu à l’Infini !

Souvent cette question apparaît au moment d’une crise existentielle, un burn out, une dépression, une crise de couple, une maladie ou la mort ! Bref, quand tu découvres la vulnérabilité de la vie, le malheur, al souffrance et la mort ! Quand tu réalises ta finitude humaine ! Bref, le jour où tu réalises (et si tu le savais pas encore je te le dis) qu’un jour, comme tous ceux qui nous ont précédés, tu vas crever ! Et que tu n’y peux rien…

Alors oui, la médecine est bien en train d’essayer de la repousser, mais un jour où l’autre, toi et moi on va mourir. C’est sûr !

Alors là tu te dis peut-être : oh comment elle exagère ! Ben non mon chéri, ma chérie, c’est la réalité.

Et je sais aussi que parfois, selon ce que tu traverses dans ta vie ou avec tes proches, c’est brutal je te l’accorde et on va justement aussi en parler tout à l’heure.

Pour commencer : dans le mot sens j’entends deux autres mots : direction et signification.

Comme me disait ma fille (de 7 ans) l’autre jour lorsque je lui demandais si la vie avant un sens :
« Ben non Maman ! La terre tourne sur elle-même dans l’espace ! Elle a pas de direction ! Et nous on peut marcher à gauche, à droite et du coup ça part dans tous les sens ! Y a pas de sens ! »

Et ouais c’est vrai ! Imagine-toi dans l’espace, tu vas vite réaliser que le sens est très relatif sans parler encore ici du temps !

Alors puisqu’on est dans l’espace, on va commencer depuis le début !

Les scientifiques déclarent que l’univers observable aurait commencé avec le Big Bang ! Et à partir de cette première explosion phénoménale, d’innombrables processus d’associations, d’assemblages, de molécules, de gaz, de combinaisons et j’en passe ont permis d’arriver jusqu’à nous.

Beaucoup de scientifiques (que ce soit en physique, biologie ou autre) découvrent avec fascination à quel point tout est millimétré et ordonné dans l’univers! Comme le fait que la terre soit située à une certaine distance du soleil, que les bonnes météorites avec les bonnes molécules se sont échouées sur la planète, que certaines associations se sont faites de manière tellement précise que c’en est déconcertant, l’évolution des espèces etc.!

En d’autres termes : toi et moi on est des miracles et il y a beaucoup de chances pour que ce miracle ce soit aussi produit ailleurs dans l’univers !

Mais la probabilité pour que cela arrive est tellement infime que beaucoup de scientifiques sont croyants dans un sens large.
Ou comme disait Albert Einstein :

« Le hasard c’est Dieu qui se promène incognito ! »

Il semblerait donc qu’on puisse bien observer une sorte de direction ou de progression! D’ailleurs l’univers continue d’être en expansion.

Et on peut constater cette même évolution sur le plan psychologique et spirituel chez l’être humain. Par exemple, il faut savoir que notre société actuelle, bien que les médias semblent indiquer le contraire, est la société la moins violente depuis que l’humain existe. Ce sont les historiens qui le déclarent.

Si tu y réfléchis deux secondes, demande par exemple à tes grands-parents s’ils se souviennent des coups de règles en classe ou des châtiments corporels ?
Si ça arrivait aujourd’hui, l’enseignant passerait directement devant les tribunaux ! Alors qu’aujourd’hui, il y a des pays où on pratique la méditation dès le plus jeune âge à l’école ! On apprend le partage, la solidarité.

C’est dire que nous pouvons aussi observer un processus d’évolution de la conscience. Comme si nous avancions vers plus de justice, plus d’empathie, de fraternité et de compassion.

C’est pour toutes ces raisons, que nous les occidentaux, on est toujours tournés vers l’avenir et qu’on s’interroge autant sur ce qui va venir après, sur le développement scientifique et technologique.

Mais la question du sens existe depuis que l’humain existe !

Car cela aussi est fascinant : nous sommes la seule espèce connue capable de se poser ces questions, d’observer et de contempler l’univers. Et ces capacités sont à la source de l’art, de la philosophie, des sciences et bien sûr aussi des religions et des spiritualités.

Comme cet homme qui a écrit il y a 2’000 ans dans la Bible :

« Quand je vois tes cieux, œuvre de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu as fixées,
qu’est-ce donc que l’humain pour que tu penses à lui
et que tu t’en soucies? »

On en arrive donc à la 2ème facette de la question qui est la signification !

Quelle est la signification de notre présence sur terre, nous petits êtres insignifiants au fin fond de l’univers ?

Pourquoi sommes-nous là ? Avons-nous une mission ? Un rôle à jouer ?

Il y a quelques mois, une jeune femme est venue me voir parce que sa meilleure amie, de 26 ans, venait de mourir d’une leucémie foudroyante.

Elle était perdue et totalement effondrée devant cette injustice avec raison. Et elle m’a demandé: « Comment peut-on mourir si jeune ? Mon amie avait encore tant à offrir. Pourquoi elle ? Une jeune femme pleine de vie, si gentille et si attentionnée envers les autres ? Pourquoi elle pas un monstre violeur d’enfant par exemple ? * Et… si Dieu existe vraiment, quelle sorte de Dieu peut-il être s’il permet ces tragédies injustes ? Et tout ce mal observable sur la terre ? Quel est le sens de tout ça ? »

J’ai d’abord écouté cette plainte venue du fond de son cœur et de son humanité et qu’il m’arrive aussi souvent de ressentir moi-même.

Ben oui: Pourquoi tant d’injustices sur terre ? A quoi bon vivre si tout peut s’écrouler du jour au lendemain ? A quoi bon se donner tant de peine si rien n’a de sens et si tout est perdu d’avance ?

La Bible est remplie de ces mêmes cris de désespoirs. Parce que c’est tellement humain.

Je lui ai partagé aussi qu’au sujet de Dieu, j’avais abandonné l’idée qu’il puisse être omnipotent ou omniscient. Ou un Dieu qui aurait fait des plans à l’avance pour je ne sais quelle raison ou pire, qui nous enverrait des épreuves comme le disent certains ! Je trouverai ce Dieu profondément sadique, injuste et je n’arriverai ni à l’aimer, ni à lui faire confiance.

Non, pour moi, Dieu est plus subtil, plus profond. Tout puissant oui, mais tout puissant d’Amour. Et l’Amour c’est vulnérable. Comme la vie.

Et puis j’ai surtout fini par demander à cette jeune femme :

A ton avis : aurait-il mieux valu que ton amie ne naisse pas ?

Et sa réponse fut bien sûr que non ! Qu’elle avait eu tellement de la chance de la connaître ! De côtoyer cette magnifique personne ! Et que sa vie avait eu beaucoup de sens avec tout ce qu’elle avait semé autour d’elle.

Et je lui fis remarquer que rien de cela ne serait perdu au contraire.

Car c’est bien la question qui se cache derrière et que je t’invite à te poser aussi pour toi-même :
Est-il préférable de naître ou pas ? La vie est-elle une bénédiction ? Désires-tu vivre encore une minute, une heure, un jour, une année de plus ? Et observe cette question.

La société dans laquelle nous vivons est faite d’injonctions sur ce que devrait être une soi-disant vie réussie, mais elle est faite de conditionnements qui nous endorment l’esprit et le cœur.

On a tellement intégré de « il faut », de « je dois » te comporter comme ceci ou comme cela. Réussir ses études, avoir un super boulot, une belle voiture, une maison, une vie de famille. Sans jamais se poser la question du sens. Ce qui fait que beaucoup restent sur un mode horizontal et de mimétisme.

Mais on voit bien actuellement tous les burn out ou les dépressions qui pour moi sont la manifestation d’une déconnexion du sens profond de notre présence sur terre qui est lié à notre désir d’être et de faire l’expérience de la vie.

Car nous sommes fondamentalement des êtres de désir. Désir de vivre. La racine du moindre de nos actes dévoile toujours ce désir. Même les personnes qui pensent au suicide, ce qu’elles veulent c’est que leur douleur s’arrête. Mais ce qu’elles désirent vraiment c’est justement vivre à 100% avec de la joie mais elles n’en trouvent malheureusement pas les moyens.

Je suis moi-même mère de deux enfants parce que j’ai désiré leur faire goûter cette merveilleuse aventure qu’est la vie avec tout ce qu’elle contient! Je crois, comme l’enseignait rabbi Jésus, que Dieu est comme une Maman ou un Papa qui désire profondément que nous vivions.

Si je regarde ma petite de 1 an et demi, elle ne se pose aucune question. Elle rit, pleure, chante, danse, mange, boit, dort, se réveille instinctivement, intensément. Les enfants sont pleinement vivants, en totale connexion avec leur être profond et ils sont nos meilleurs enseignants d’ailleurs !

Si je regarde ma fille de 7 ans, elle ressent aussi tout à fond, mais sa conscience s’éveille, la quête du sens commence et le conditionnement et le formatage de notre société aussi.

A 38 ans, je sais que la vie est difficile, qu’elle peut être brutale, tragique et sublime à la fois. Je sais qu’il y aura de la douleur aussi pour mes filles et que je ne pourrai pas les protéger de cela parce que ça fait partie de l’expérience de la vie. Tout comme danser, s’amuser, s’embrasser, rire etc.

En fait, c’que j’découvre avec le temps de plus profond, c’est que les douleurs que j’ai vécues et que je vais continuer à vivre, me permettent aussi jour après jour, de découvrir la puissance infinie de l’Amour.

Et qu’il n’y a rien qui fasse plus sens pour moi que l’Amour.

Et l’Amour ne se perd jamais, ne disparaît jamais.

Rabbi Jésus disait :

« Soyez passants et aimez-vous les uns les autres. ».

C’est-à-dire vivez comme des êtres qui sont de passage sur terre.

Soyez créatifs, ressentez intensément comme les enfants, goûtez, savourez, questionnez, partagez, accueillez, soutenez-vous dans l’adversité, prenez-soin de vous, des autres et de votre environnement pour ceux qui viendront après vous !

Alors je ne sais pas si la vie a un sens ? Mais je sais que la vie offre du sens et que chaque fois que nous cherchons ensemble, nous goûtons un peu à l’Infini.

Alors je serai curieuse maintenant de savoir comment toi, tu réponds à cette question ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu