fbpx

Sommes-nous libres par rapport au monde ?  

Libres par rapport à la société où nous vivons ? J’ai le sentiment de plus en plus fort lorsque je regarde l’actualité que je ne suis pas libre du moins à un niveau global. Que des forces supérieures très importantes régissent le monde sur le plan économique et que cela a des conséquences désastreuses sur toute la planète. Que ces « puissants » sont guidés par une soif de pouvoir et d’argent qui semblent ne jamais pouvoir être assouvies. Il leur en faut toujours plus ! Normal au fond, si on y regarde de plus près. Car si ce qui comble leur soif se trouve dans le matériel, alors cette soif ne sera jamais assouvie, qu’on se le dise ! Et tant pis si cela provoque des guerres. Tant pis si cela engendre la destruction de la planète. Si cela met des millions de gens sur le chemin de l’exil…Cette soif-là rend même aveugle malheureusement !

Alors je ne sais pas vous, mais en ce moment, je ne me sens pas libre. Je me sens même prisonnière d’un système qui me dépasse à tous les niveaux. Je me sens démunie. Impuissante. J’ai soif d’une autre justice ! Ah si j’étais Dieu ! Oui ce Dieu tout-puissant qui devrait tout régler pour nous ! Vraiment ? Ptit décentrement avec l’Evangile de Jésus… Mon Dieu se fait clouer sur une croix… Oui parce que proclamer que la solidarité devrait être au cœur de nos politiques, que l’accueil du réfugié devrait guider nos décisions, que l’argent devrait être à notre service au lieu d’en être les esclaves, que nos armes devraient être celles du cœur plutôt que celles qui autorise des fous à produire autant de violence dans le monde….oui proclamer un règne de justice, de compassion et d’amour mène souvent sur une croix dans ce bas monde. Il y aura toujours quelqu’un pour vous dire que vous êtes fou, ignorant, bisounours, utopique.

Et pourtant ! Pourtant rien d’autre ne fait sens pour moi que cela. Rien d’autre ne me donne envie d’y croire encore et d’espérer que nous pourrions vivre autre chose que ce qui nous est donné à voir dans les journaux chaque jour. Dans mon rêve, je vois des européens ouvrir leur frontière, cesser la vente d’armes, prendre soin de la terre, offrir des écoles où on apprend à devenir des êtres solidaires, accueillants, respectueux des uns et des autres. Bref, où on apprend à s’aimer.

Folle, ignorante, bisounours, utopique ? Oui si c’est ainsi qu’on doit nous appeler, totalement assumée. Mais je ne me fais pas d’illusions pour autant sur la puissance des forces au pouvoir puisqu’elles y sont depuis bien longtemps ! Mais je leur préfère l’Amour qui existe depuis plus longtemps qu’eux et qui leur survivra. Oui, je ne changerai pas le monde depuis mon ptit coin de vie, mais je ferai ma part. T’imagines si chacun faisait juste sa part ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu